OMER 3

Le sous-marin Omer 3  a été conçu dans le but d’être plus compétitif lors des compétitions. En effet, les lieux des courses changent drastiquement d’environnement. Il ne s’agit plus de circuits qui ont lieu dans l’océan. Désormais, les courses ont lieu en ligne droite dans un bassin intérieur. Puisque les courses se déroulent maintenant dans des conditions contrôlées, les exigences de sécurité ont diminué. Sa conception et sa fabrication ont été effectuées lors de la période 1996-1997. Il a été utilisé en compétition jusqu’en 1999.

Le sous-marin Omer 3 s’inscrit dans la catégorie monoplace. Il est le premier sous-marin du club où la personne fournissant l’énergie de propulsion est aussi le pilote. Cette amélioration permit la réduction du volume de la coque permettant une augmentation de la vitesse de pointe du sous-marin.

Ainsi, sur le plan mécanique, la coque du sous-marin a été complètement redessinée. Les matériaux de construction ont également beaucoup changé. Il s’agit maintenant de couches de fibres de carbone et de kevlar avec un noyau en panneau nid d’abeille assurant une flottabilité nulle. En plus de cette amélioration, le design de l’hélice a encore été amélioré. Ainsi que le système de direction et de propulsion.

Pour ce qui est du plan électrique, Omer 3 utilise maintenant le logiciel Panama. Ce logiciel permet une communication sans fil entre l’ordinateur de bord du sous-marin et un centre de contrôle. Ceci permet de lire la télémétrie du sous-marin et de changer les paramètres de contrôle du pas variable entre chaque essai. L’échange d’information se fait par un modem qui envoie l’information à une bouée de surface. Celle-ci fait office de pont entre la surface et l’eau dans laquelle se trouve le sous-marin.

La vitesse la plus rapide qui fut atteinte par Omer 3 est de 6.977 nœuds. Cette vitesse a été enregistrée à Bethesda, dans le Maryland aux États-Unis.

Le sous-marin Omer 3 est actuellement exposé avec respect et honneur au Centre des sciences de Montréal.

 

omer4